Vous êtes dans : Accueil > Economie de la culture

Economie de la culture

Malgré le streaming, le marché fléchit

Le Snep a présenté les chiffres du marché français de la musique enregistrée au 1er trimestre 2014. Le recul conjoint des ventes physiques et des téléchargements à l’acte ne compense pas la croissance du streaming : le marché enregistre une baisse de 7,1% de son chiffre d’affaires.
> Lire l’article
> Téléchargez le dossier de presse du SNEP
Source IRMA - SNEP / Mai 2014

Les crash-test Entrepreneur

Lors du forum de la création-reprise d’entreprise de la CCI, le 12 juin 2014 au Polydome de Clermont-Ferrand (63), seront organisés des « Crash-test Entrepreneur ».
Le principe : venez présenter votre projet, votre business model ou votre entreprise pendant 15 minutes. Des professionnels (conseiller CCI/ chef d’entreprise / partenaire) vous écoutent et vous donnent un avis d’expert sur votre projet.
Un moyen rapide, pertinent et efficace pour confronter vos idées à d’autres professionnels.
La préinscription est obligatoire : creation@puy-de-dome.cci.fr

Streaming : d’une économie de la distribution vers une économie de la diffusion ? / 2014

L’Observatoire de la musique publie un état des lieux de l’offre de musique numérique au second semestre 2013 qui confirme deux évolutions : un recul du téléchargement et un tassement du streaming payant. La synthèse de l’étude pointe ainsi "une spirale mortifère du gratuit" qui risque de faire glisser les sites de streaming d’une économie de la distribution à une économie de la diffusion. (source IRMA Avril 2014)
> Lire l’article

L’Irma se positionne pour l’avenir et entérine l’arrêt de ses missions esthétiques

Le conseil d’administration de l’Irma vient d’entériner l’arrêt de ses missions spécifiques aux esthétiques (centres d’information spécialisés) pour se concentrer sur ses services transversaux (formation, édition, ressources, outils en ligne,…). Cette restructuration économique affirme sa volonté de se positionner dans la réorganisation du dispositif d’intérêt général d’accompagnement de la filière.

Intégrés au projet de l’Irma à sa création en 1994, les trois centres d’information spécialisés - CIJ (Centre d’information du Jazz), CIR (Centre d’information Rock, chanson, hip-hop, musique électroniques) et CIMT (Centre d’information des musiques traditionnelles et du monde) - vont donc cesser leurs activités dans les prochains jours.
> Lire l’article

"Entreprendre dans la Culture" / Forum de la création-reprise d’entreprise

Le 12 juin 2014, à Polydome / Clermont-Ferrand / Place du 1er Mai
Dans le cadre du Forum de la création/reprise d’entreprise de la CCI, LE TRANSFO et ses partenaires coordonnent un espace dédié à l’entrepreneuriat culturel.
Cet espace de 40 m2 sera le point de rencontre pour accueillir, orienter et informer les entrepreneurs et futurs créateurs d’entreprises de ce secteur.
Ce sera également l’occasion pour les porteurs de projets de collecter de l’information auprès des autres exposants : banques, organismes sociaux et autres interlocuteurs liés à la création-reprise d’entreprise (voir le programme complet du Forum)

LE TRANSFO présent dans les CCI de la région

Dans le cadre du « Mois de la création & reprise d’entreprise en Auvergne », LE TRANSFO sera présent sur les 3 salons dédiés à ces questions dans les CCI de la région.
Ce temps de rencontre sera l’occasion d’échanger et de répondre aux questions que se posent les entrepreneurs culturels ou toute personnes ayant des projets de création ou de reprise d’entreprise culturelle.

Rencontre : Congrès National des Chefs de Chœur

Du 12 au 14 septembre 2014, à Clichy (92), participez au Congrès National des Chefs de Chœur, le rendez-vous de tous les acteurs de la pratique vocale collective, une occasion unique de rencontrer des spécialistes des différents styles vocaux, à travers des conférences, des ateliers techniques, mais également une exposition des éditeurs et de nombreux concerts.
Renseignements et inscriptions : A Cœur Joie / Tél. : 33 (0)4 72 19 83 40
Email : activites@choralies.org
Bulletin d'inscription

Bénévolat et financement des associations culturelles

Le Deps publie une étude sur l’emploi, le bénévolat et le financement des associations culturelles. En 2011, une association sur cinq a une activité culturelle. Sur ces 267 000 associations culturelles, 35 100 emploient au moins un salarié, l’activité de toutes les autres reposant exclusivement sur la participation bénévole.
169 000 emplois salariés culturels et l’équivalent de 189 000 emplois à temps plein, 4,7 millions de participations bénévoles, c’est ce que représente l’emploi salarié et bénévole dans les associations, selon l’enquête du Deps (Département des études, de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture) publiée en début d’année 2014. En s’appuyant sur une enquête quinquennale menée par le Centre d’économie de la Sorbonne sur le monde associatif en France, le Deps exploite les données relatives aux associations culturelles, en ajoutant un volet spécifique consacré aux associations du spectacle vivant (chiffres pour l’année 2011).
Lire l’article
(source Irma)

Assurance-chômage : les dispositions prévues pour les intermittents dans l’accord du 21 mars 2014

  • Relèvement des cotisations d’assurance-chômage à 8 % pour la part patronale (contre 7 % en vigueur depuis le 01/01/2013) et à 4,8 % pour la part salariale (contre 3,8 %), soit 12,8 % de taux global applicable contre 6,4 % pour le régime général,
  • Plafonnement du cumul entre revenu d’activité et indemnité à 175 % du montant du plafond de la sécurité sociale, soit 5 475 euros bruts mensuels,
  • Instauration d’un nombre de jours de différé, à l’issue desquels l’indemnisation est effectivement versée,
  • Concertation avec l’État ouverte avant la fin de l’année 2014 sur les moyens de lutter contre la précarité dans les secteurs visés par les annexes, notamment en favorisant le recours au CDI, ainsi que sur la liste des emplois concernés,

Telles sont les dispositions spécifiques (article 5) aux salariés intermittents du spectacle relevant des annexes 8 (ouvriers) et 10 (artistes) prévues dans l’accord conclu entre la CGPME, le Medef, l’UPA côté patronal, et la CFDT, la CFTC et FO côté salariés, dans la nuit du 21 au 22 mars 2014
Cet accord est encore soumis à l’agrément de l'État. La CGT et la CFE-CGC ont annoncé ne pas vouloir le signer.
Cet accord, dont l’article premier prévoit la mise en œuvre des droits rechargeables*, est conclu pour une durée de 24 mois. Son entrée en vigueur est prévue au 30/06/2014 ou au 01/10/2014 « pour les mesures ayant un impact opérationnel conséquent ».
La précédente convention entre l’Unédic, Pôle emploi et l'État régissant le régime d’indemnisation chômage des artistes et techniciens du spectacle devait être renégociée par les partenaires sociaux avant le 31/12/2013, date d’expiration de la convention actuelle valable depuis le 1er juin 2011. Elle avait été prorogée jusqu’au 31 mars 2014.

Musique dans les médias : Jean-Marc Bordes a remis son rapport (source IRMA)

Missionné pour réfléchir sur la place de la musique dans les médias, Jean-Marc Bordes a rendu son rapport lundi 17 mars.
Il formule 18 propositions, notamment d’obliger France télévisions diffuser au moins une émission musicale par semaine aux heures de grande écoute. Les réactions de la filière sont contrastées.
Jean-Marc Bordes a remis lundi 17 mars à la ministre de la Culture son rapport sur l’exposition de la musique dans les médias. Aurélie Filippetti avait missionné l’ancien directeur général adjoint de l’Ina en septembre dernier pour établir, « en s’appuyant sur une consultation large des professionnels concernés, un état des lieux qualitatif et quantitatif de l’exposition actuelle de la musique sur les différents médias, du secteur privé comme du service public ».
Lire l’article
Lire le rapport

Partager cette page sur

Envoyer cette page par courriel Haut de page