La filière du spectacle vivant

Introduction

Pièces de théâtre, opéras, opérettes, comédies musicales, chorales, fanfares, orchestres, pantomimes, ballets, récitals d’artiste de variété, concerts électro, tributes rock, festivals de jazz, spectacles de cirque, scènes de rue… le spectacle vivant, c’est tout cela à la fois, et plus encore. write my papers

C’est affaire de passion et de détermination ! Car pour monter sur les planches ou voltiger sous chapiteau, œuvrer en coulisses ou battre le pavé en tournée, négocier des contrats d’artistes ou promouvoir des festivals, il faut y mettre du cœur et être mu par un même moteur : l’amour du métier.
Malgré des conditions difficiles, le monde du spectacle vivant attire toujours.

Les régulières coupes budgétaires et les diminutions de subventions peuvent saper le moral des troupes, mais n’altèrent pas son pouvoir d’attractivité. The show must go on !

Les métiers

Comédien, chanteur, danseur… mais aussi régisseur, costumier, éclairagiste…

De prime abord, quand on pense spectacle, on pense artistes. A ceux qui occupent le devant de la scène. Or de nombreux métiers gravitent autour du spectacle vivant : les techniciens, ces hommes et femmes de l’ombre qui œuvrent en coulisses pour garantir que la représentation sera conforme aux demandes du metteur en scène, les gestionnaires qui opèrent en amont pour décrocher les budgets, promouvoir les spectacles, assurer leur diffusion.

Le monde du spectacle regroupe plus de 260 métiers. Chacun peut y trouver sa place.
Mais pour décupler les opportunités de travail, la pluridisciplinarité est de mise. Multiplier les formations s’avère un levier indispensable.
Entre les métiers artistiques et les métiers techniques, un trait d’union se dessine, reliant l’imagination à la rigueur, la créativité à l’habileté.

Par ailleurs, dans ce domaine plus qu’un autre, la mobilité fait partie du quotidien.
Il faut accepter de bouger, quitte à vivre parfois comme un nomade, et avoir la vocation chevillée au cœur et au corps pour résister à la précarité.

La porte d’entrée est certes étroite mais pas infranchissable.

Secteur artistique

Artiste de cirque
Auteur(e) dramatique
Chanteur(euse)
Chef de chœur
Chef d’orchestre
Chorégraphe
Comédien(ne)
Compositeur(trice)
Conteur(euse)
Danseur(euse)-interprète
Enseignant(e) d’art dramatique
Enseignant(e) en arts du cirque
Maître(sse) de ballet
Marionnettiste
Metteur(euse) en scène
Mime
Musicien(ne)
Parolier(ière)
Professeur(e) de musique et de danse
Réalisateur(trice) artistique
Scénariste
Scripte

Secteur technique et technico-artistique

Accessoiriste
Accordeur(euse) de piano
Acousticien(ne)
Assistant(e) de régie
Concepteur(trice) de costume
Concepteur(trice) lumière
Concepteur(trice) maquillage spécialisé dans les arts du spectacle
Concepteur(trice) son
Constructeur(trice) de décors
Cordiste
Costumier(ière)
Décorateur(trice) scénographe
Eclairagiste
Facteur(trice) d’instruments
Habilleur(se)
Ingénieur(e) du son, technicien(ne) son
Machiniste constructeur ou plateau
Maquilleur(se) spécialisé(e) dans les arts du spectacle
Monteur(euse)-câbleur(euse)
Régisseur(euse) général(e), directeur(trice) technique
Régisseur(euse) lumière
Régisseur(euse) de plateau
Régisseur(euse) son
Régisseur(euse) de spectacles
Réparateur(trice) d’instruments de musique
Staffeur(euse)-ornemaniste
Technicien(ne) lumière
Technicien(ne) de structure

Secteur de la gestion, de l’administration, de la promotion et de la communication

Administrateur(trice)
Agent(e) artistique
Agent(e) de développement local, agent(e) de développement culturel territorial
Animateur(trice) d’activités artistiques
Animateur(trice) socioculturel(le)
Attaché(e) de presse
Chargé(e) de communication
Chargé(e) de diffusion
Chargé(e) de l’information-ressource
Chargé(e) de production
Chargé(e) des relations publiques
Chargé(e) des relations avec le public
Community manager, gestionnaire de communauté
Comptable
Directeur(trice) artistique
Directeur(trice) général(e) de label
Directeur(trice) de salles
Disquaire
Distributeur(trice) de produits musicaux
Editeur(trice) musical(e), responsable d’édition musicale
Editeur(trice) phonographique
Entrepreneur(se) de spectacles
Producteur(trice) de bande originale, producteur(trice) discographique
Responsable de projets culturels
Secrétaire général(e)
Tourneur(euse)
Vendeur(se) d’instruments de musique

Les formations

Bien qu’ils soient d’incontestables atouts, le talent et la passion ne font pas tout.
Pour travailler dans le spectacle vivant mieux vaut se former à bonne école.

Dans la majorité des cas, les formations sont dispensées par des écoles, l’université comme lieu de formation faisant figure d’exception.

Accéder aux formations en Auvergne

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×