L’orientation et les métiers par filières

> La filière du spectacle vivant

Pièces de théâtre, opéras, opérettes, comédies musicales, chorales, fanfares, orchestres, pantomimes, ballets, récitals d’artiste de variété, concerts électro, tributes rock, festivals de jazz, spectacles de cirque, scènes de rue… le spectacle vivant, c’est tout cela à la fois, et plus encore.

C’est affaire de passion et de détermination ! Car pour monter sur les planches ou voltiger sous chapiteau, œuvrer en coulisses ou battre le pavé en tournée, négocier des contrats d’artistes ou promouvoir des festivals, il faut y mettre du cœur et être mu par un même moteur : l’amour du métier.
Malgré des conditions difficiles, le monde du spectacle vivant attire toujours.

Les régulières coupes budgétaires et les diminutions de subventions peuvent saper le moral des troupes, mais n’altèrent pas son pouvoir d’attractivité. The show must go on !


 > La filière du Livre

Première industrie culturelle du pays, le monde du livre, scindé entre multinationales et petites structures indépendantes, est en pleine métamorphose.

D’un côté, on annonce le déclin du livre papier, menacé par les technologies actuelles, on fait face à des chiffres de ventes en berne, des librairies indépendantes en péril, de l’autre on espère que les outils numériques constituent un atout enrichissant, en stimulant la création et boostant la diffusion.

Et si c’était vrai ?

Les métiers du livre et de la lecture sont des métiers de production et de diffusion de contenus et ce, quel que soit le support. La multiplication des contenus culturels au format numérique et leur mise à disposition sur Internet constituent donc un moyen de diffusion supplémentaire. Les technologies numériques ne sont qu’un nouvel outil dans un travail pérenne, quelles que soient les évolutions techniques.

Si l’émergence du numérique confronte le monde du livre à un changement structurel, tous les professionnels du livre et de la lecture sont résolus à accompagner ces mutations. Et tous concourent à apprivoiser la révolution numérique pour sans cesse remettre au centre du débat le cœur de leur métier : créer, publier et diffuser des œuvres.


> La filière Image et Son

L’emploi dans la filière en Auvergne
Côté emploi, la filière de l’audiovisuel représente environ 400 emplois en Auvergne en 2010, hors artistes, soit 0,6% des salariés français du secteur. 14% se situent dans l’Allier, 5% dans le Cantal, 9% en Haute-Loire, 72% dans le Puy-de-Dôme. Le secteur le plus pourvoyeur d’emplois est la projection de films avec près de 130 emplois situés principalement dans le Puy-de-Dôme et dans l’Allier (nombre d’emplois stable depuis 3 ans).

En 10 ans, le nombre d’emplois a progressé de 7%, malgré une baisse de 11% dans les 5 dernières années. La plus forte progression du nombre d’emplois relève du secteur de la production de films et de programmes pour la télévision (+50%). Quant à la distribution de films cinématographiques et la post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision, ils affichent les plus fortes augmentations (+75% et +60%) mais avec chacun moins de 10 emplois concernés.

En outre, la filière auvergnate de l’image et du son présente des proportions de personnes dans la deuxième partie de leur carrière plus fortes qu’en France, avec dès lors un risque de perte de compétences et une source potentielle d’emplois dans les années à venir. Par exemple, plus d’un quart des employés de la « production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision ; enregistrement sonore et édition musicale » ont plus de 50 ans, contre 15% au niveau national. Dans le même secteur, 20% des salariés auvergnats sont âgés de 25 à 34 ans contre 35% en France.

En ce qui concerne les offres d’emplois déposées à Pôle Emploi entre le 1er juillet 2010 et le 30 juin 2011, 48 offres correspondaient aux secteurs ciblés : 31 concernaient la projection de films (65%) et 10 l’édition et la diffusion de programmes radio (21%). Par l’entrée métiers, 213 offres correspondaient aux métiers ciblés. Sur les 18 métiers, 15 présentaient des offres d’emploi : 66 concernaient la communication (31%) et 53 la réalisation de contenus multimédia (25%).

En croisant les métiers et les secteurs ciblés, 5 offres d’emploi ont été déposées à Pôle Emploi. Ainsi, si le cinéma fait rêver, il reste peu fournisseur d’emplois en Auvergne, les compétences de l’audiovisuel étant plutôt recherchées dans la communication (notamment institutionnelle). Toutefois, le bouche à oreille pourvoit beaucoup les postes de la filière de l’image et du son : les offres déposées à Pôle Emploi ne constituent donc pas le volume réel des offres auvergnates du secteur.

Sources : Insee – Clap 2009, Pôle Emploi – Unistatis 2000-2010, Insee – DADS 2008.

Enjeux environnementaux :
L’audiovisuel échappe à la prise générale de conscience de préserver l’environnement. Si le secteur auvergnat ne présente pas d’actions emblématiques, les professionnels peuvent bénéficier d’actions menées en France. Le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne regroupe aujourd’hui 25 festivals bretons désireux de « définir de nouveaux modes de production, d’organisation qui soient respectueux de leur environnement écologique, économique et social ».

L’ADEME a mis en ligne un guide d’éco communication à destination des organismes pour limiter les impacts environnementaux liés à leurs activités, notamment de communication (campagnes, éditions, évènements). Egalement un dossier sur le sujet : « Ademe et vous », dossier n°11, déc. 2007 – janvier 2008, éco-communication : Qu’elle est verte, ma campagne !

Le projet collectif Ecoprod s’est donné pour but de réduire l’impact de la pratique des tournages sur l’environnement par la mise à disposition de conseils et informations pratiques pour des productions audiovisuelles respectueuses de l’environnement (entre autre un outil de mesure des émissions carbone Carbon’clap).

Autres ressources :
– Guide éco cinéma
– L’impact écologique des tournages en PACA et L’empreinte écologique d’un tournage Ile-de-France
– Guide éco publicité

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×